Sud-Ouest Karaté videos photos kata combat competition ffkama
videos Sud-Ouest Karate menu photos kata combat competition ffkama histoire karate shotokan

Histoire

Pour les feignants qui ne veulent pas lire la grande histoire du Karaté, cliquez : la petite histoire du karaté !

P.S. : Je ne traite ici que de l'histoire du style que je pratique : le Shotokan.

Évolution

Le propre de l'homme est de transmettre son savoir à sa descendance. Cela le différencie de l'animal et lui permet d'aller toujours plus loin sur sa voie qui est celle de l'évolution. La transmission de méthodes de combat codifiées remonte donc à la nuit des temps. Le Karaté ne fait pas exception, son histoire est emplie de héros, de mythes et de légendes... De plus, contrairement à d'autres pratiques martiales, le karaté n'a pas encore trouvé sa forme terminale, nous progressons encore vers le toujours mieux, nous cherchons. Le karaté n'est pas seulement une histoire que l'on raconte, c'est une histoire que nous continuons à écrire...

Bodhidarma - 6ème siècle

Personnage légendaire s'il en est, ce moine errant aurait reçu le gîte au temple aujourd'hui devenu mythique de Shaolin. Là, il fut surpris par la faiblesse physiques de ses hôtes. Il leur enseigna une gymnastique basée sur l'observation des gestes de combats de différents animaux. Une manière également de se défendre des attaques de brigands. Les esprits affûtés par méditations et prières découvrirent l'affutement des corps et lièrent tout naturellement les vertus du mental et du physique : un corps sain dans un esprit saint. Pour transmettre cette méthode, le plus simple fut de codifier des enchaînements, dans une logique répondant à une situation de combat donnée : les premiers Katas étaient nés...

Okinawa - 14ème siècle

Le Japon et la chine se sont pendant des siècles disputés l'archipel d'Okinawa. Les habitants de cette île pratiquaient une méthode de combat appelée To-De ou main de Chine, d'autant plus sérieusement que le port d'armes était interdit par l'envahisseur. Avec le temps, le To-De se structure en grands courants désignés par les lieux où ils sont particulièrement développés : Naha-Te ( style court et puissant ), Shuri-Te et Tomari-Te ( styles longs et rapides ).

Okinawa - 20ème siècle - Anko Itosu

Le karaté entre au programme des écoles primaires, sous l'influence d'Anko Itosu, maître prestigieux s'il en est... A partir de katas anciens, il crée les katas Heïans, plus courts, à la difficulté progressive, pour s'adapter à l'enseignement de masse ( on passe d'une relation maître-disciple à une relation maître-élèves ).

Japon - 1922 - Gishin Funakoshi

Gishin Funakoshi est invité au Japon par son ami Jigoro Kano, fondateur du Judo. Il fait une démonstration de karaté et s'implante au pays du soleil levant pour y développer son art. Celui que l'on considère comme le fondateur du Karaté moderne était contre le combat, considérant que le Karaté n'était pas fait pour servir. Sa forme de travail était assez haute, pratiquement debout. Il pratiquait le ki-hon ( répétitions de techniques ), le Kata ( Chorégraphie de combat ) et le Ippon Kumité ( assaut conventionnel ). Il faut savoir que Funakoshi n'était pas l'expert le plus fort d'Okinawa. Il était par contre un érudit et un poète qui sut notamment remplacer le terme de To-De ( main de chine ) par Kara-Té ( main vide ), plus dans le vent... ( un vent du Japon qui n'a jamais pu sentir celui de Chine ;-)

Japon - 1930 - Yoshitaka Funakoshi

Shoto signifie la maison de la pinède. C'était un lieu où maître Funakoshi aimait se retirer, c'était aussi son nom de plume... Le Shotokan est donc l'école qui se réclame de Gishin Funakoshi. Son fils Yoshitaka va rabaisser les postures et rendre le Karaté beaucoup plus explosif. Issu d'une génération de Japonais plus ou moins fanatisés et de plus condamné par une maladie incurable, Yoshitaka repousse toutes les limites : plus vite, plus fort, poussant le corps dans ses derniers retranchements ! Sa courte vie aura énormément marqué ce qu'est encore aujourd'hui le Karaté.

L'après guerre

Maître Nakayama et Maître Nishiyama créent en 1949 de la JKA ( Japan Karaté Association ), organe central du Shotokan. En 1957, Gishin Funakoshi s'éteint et ses élèves en profitent pour organiser les premiers championnats du Japon ( le maître ayant toujours été contre ). A partir de là, de nombreux experts partent à la conquête du monde, le karaté devient universel.

Aujourd'hui

Le Karaté est toujours cet Art Martial que rêvait Gishin Funakoshi. Il a payé son tribu à l'occidentalisation et est devenu un sport de compétition qui gagne encore à être connu. De 1994 à 2000, la France a largement dominé le karaté sportif au niveau mondial mais depuis, de nombreuses nations menacent cette hégémonie ( entre autres l'Espagne, la Russie et l'Iran )... Et le challenge n'en est que plus palpitant !...

 

 

 

 

 

 

 

Petite histoire du karaté pour les feignants :

Le karaté est un art martial à mains nues qui puise ses racines en Chine. Il connu une évolution remarquable sur l'île d'Okinawa alors qu'une loi y interdisait le port d'armes. Sur l'invitation de Jigoro Kano, fondateur du Judo, Gishin Funakoshi présente en 1922 le Karaté aux Japonais. Ce dernier est considéré comme le père du karaté moderne. Vers la fin des années 50, de nombreux experts Japonais s'expatrient et mondialisent le Karaté. Aujourd'hui, la France domine encore le Karaté Sportif au niveau mondial, même si de nombreuses nations menacent cette hégémonie vielle de plus de 10 ans...

Sud-Ouest Karate mourenx mauleon videos photos ffkama

Octobre 2018
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Calendriers

FFKDA
Aquitaine
P.A.- 64

Reportages

Zone-Sud 08
Frances Kata 08
Coupe France 08
Zone Sud 2007
FranceVénézuela
Frances Kata 06
Frances Kata 05

Sud-Ouest Karate ffkama citations grands maîtres
La pensée du Moment :Ruysui saki o kisowaru : L'eau des flots ne s'oppose jamais à ce qu'elle trouve sur son chemin.